•  







    La fête de Pâques n’était pas qu’une fête religieuse.
    C'est aussi une fête païenne 
    qui annonce le Printemps. 



    La coutume était d'offrir des œufs au début du printemps 
    remonte à l'antiquité.
    Dans de très nombreuses cultures, les œufs sont symbole 
    de fécondité et de renouveau. 





     
     
     
    Des siècles plus tard,
     
    cette tradition est toujours célébrée.  
     
     


    Il y a environ 5.000 ans, 
    les Perses offraient déjà des œufs de poule
    comme cadeaux porte bonheur
    pour fêter le printemps  



    Les Romains, 
    qui eux aussi leur prêtaient d'heureux effets, 







    cassaient les oeufs , le jour du printemps 




    pour purifier l'atmosphère.
     
    L'origine de l'œuf de Pâques 
    Viendrait que pendant le carême, 
    on ne mangeait pas d'œuf, 
    Et la provision d'œuf 
    à la fin de pénitence était énorme,




    alors on eut l'idée de les offrir aux enfants, 
    par la suite en teignant 
    ou en entourant de figurines ou de devises

     
    Avec les beaux oeufs d'art : ICI


    Ce sont les , la poule, le coq, 

    la cigogne ou le lapin qui sont réputés apporter les œufs de Pâques 



    que les enfants vont ramasser,  c'est un jeu
    et un plaisir familiale 
    d'aller le dimanche à la chasse aux œufs.

    Elle commémore le passage de la Mer Rouge pour les juifs
    et la résurrection de Jésus pour les Chrétiens. 



    A partir de la Renaissance, 

    les œufs de poule furent remplacés par
    Des œufs en or dans 



    Les cours de souverains européens. 
    Décorés de métaux précieux, de pierreries et 
    même de peintures de célèbres artistes,


    Ces objets connurent à la cour de Russie
    leur apogée à la fin du XIXe siècle 


    réellement à partir du XIIIe siècle 

    que les premiers œufs peints
    firent leur apparition en Europe. 
    A l'origine coloriés en rouge et décorés 
    et devises ou de dessins, 
    les œufs de poule s'échangeaient à l'occasion de la fin du Carême, 
    symbolisant ainsi la fin des privations de l'hiver. 

    A partir de la Renaissance,
    les œufs de poules furent remplacés par des œufs en or 
    dans les cours de souverains européens. 

    Décorés de métaux précieux, 

    de pierreries et même de peintures 
    de célèbres artistes, 
    ces objets connurent leur apogée 
    avec les célèbres œufs
    de Fabergé à la cour de Russie, 
    à la fin du XIXe siècle.

     

     

     

     
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique